Les mathématiques des vacances

Dès le départ, enfin dès le début, avant même le départ, un départ, donc, est une question de chiffres.

– On part combien de temps ? 15 jours ?
– Faudrait deux week-ends dedans, pour qu’on puisse passer du temps avec mon frère.
– Trois semaines, alors ?
– Ben non, quinze jours. Avec deux week-ends au milieu.

– Comme on part à quatre, on va pouvoir diviser par deux les frais des locations.
– On risque de se marrer trois fois plus.

– On a combien d’heures de décalage ?
– Six, enfin moins six.
– Donc là, il est huit heures ?
– Ben, non. Puisque on les retire.
– Du coup, on rentre le 18 ?
– Ben non, puisqu’on part le 18. On arrive à Paris le 19, à huit heures du mat.
– Je pose mes vacances jusqu’au 20, alors ?

– Il est à combien, le dollar canadien ?
– C’est pas le même taux que l’américain ?
– Faut pas déconner avec ça. Ils sont vachement possessifs de leur taux, les ricains.

– Rha la vache, t’as vu les températures ?
– Ouais, -23. Ressenti -39.
– Rassure-moi, tu parles pas en Fahrenheit, là ?

– Bon, le train décolle à 5:49. On arrive direct sur Roissy.
– Quel terminal ?
– le 2, mais on part du 3.
– Putain, 5:49. La nuit va être courte.

– 23 kg la valise ?
– Ouais.
– Chacun ?
– Par valise.
– Donc 46kg pour nous deux ?
– Ah non, on va pas se trimballer deux valoches. Le reste, on se le mettra en bagage cabine. On a le droit à 10kg chacun.
– donc 43 au total, quoi.

– 4h du mat, ça pique un peu, le réveil, là. J’ai dormi deux heures.
– Ah tiens, Lionel dit que c’est la canicule : il fait -18. Du coup, il sort sans gants.
– C’est quel numéro, le train ?
– Là, celui-là, quai 43.
– Et la voiture ? Quel numéro ? Et tu connais le numéro de vol ?

IMG_2181Du coup, là, c’est le départ. Enfin le décollage, parce que le départ, c’était il y a quatre heures de Lille Europe.
On sera sur le vol TS397, qui part de la porte 06 à 9h45. On a huit heures de vol, donc on se donne rendez-vous vers 11h à Montréal. Heure locale. Sachant que la capitaine est québécois et qu’il a 46 ans, je vous laisse faire le calcul de l’heure qu’il sera chez vous…